La paroisse de Saint-Zéphirin-de-Stadacona (1924)


Vers 1850, Thorton Rodolphe Smith lotit une partie de la terre qu’il possède sur la rive gauche de la rivière Saint-Charles, près du pont Bickell (aujourd’hui Lavigueur), pour y loger des familles ouvrières. Smithville, qui devient plus tard Stadacona, se développe autour d’une scierie, d’une briqueterie et de chantiers navals (Blanchet, 1987, 10).

Très éloignés de l’église paroissiale de Saint-Roch, les habitants de la petite agglomération obtiennent une « desserte », possiblement vers 1872 (Anonyme, 1996, 34). On établit la chapelle temporaire dans une boutique de menuisier, où le curé et les vicaires donnent occasionnellement « un bout de sermon » à des « hommes qui ne se dérangeaient guère pour aller à la paroisse » (Alexis, 1921, 94). En 1887, la mission s’installe dans un nouveau local dédié à saint Zéphirin, en l’honneur de Zéphirin Charest, curé de Saint-Roch (Noppen, 1994, 215). La construction de l’église est amorcée deux ans plus tard, grâce au don « d’un vieillard de plus de 80 ans, d’origine maltaise » (Alexis, op. cit., 95).

Puisque l’on commence « à s’agiter pour avoir la messe chaque dimanche », on nomme officiellement un premier curé en 1896, l’abbé Louis-Philippe Delisle, déjà desservant de Stadacona (Ibid.). On ouvre aussi les premiers registres du village de 600 habitants (Anonyme, op. cit.). Même si la paroisse existe alors dans les faits, elle ne sera érigée canoniquement que le 14 octobre 1924. Trop pauvre pour gérer ses biens, elle s’en remet à l’archevêché qui assume donc jusque-là l’administration des terrains et des propriétés de la paroisse (Ibid.).

Dans les dernières décennies du XXe siècle, la baisse de la pratique religieuse et la diminution des effectifs du clergé entraînent des modifications importantes du paysage paroissial. Le 17 mars 1998, les paroisses de Saint-Charles-de-Limoilou, Saint-François-d’Assise, Saint-Zéphirin-de-Stadacona, Saint-Fidèle et Saint-Esprit fusionnent pour former la nouvelle paroisse de Notre-Dame-de-Rocamadour.

Louise Côté

texte pour impression