La paroisse de Saint-Eugène (1956)



Après la Deuxième Guerre mondiale, toutes les villes en périphérie de Québec connaissent une forte expansion. Québec-Ouest (Vanier) ne fait pas exception, surtout qu’on y ouvre en 1954 un parc industriel qui contribue à sa reprise économique après deux décennies de difficultés majeures. 

En 1956, l’ouest de la municipalité est en plein développement. On y compte alors 2 400 personnes. Une nouvelle paroisse, détachée de Notre-Dame-de-Recouvrance, est donc fondée sous le nom de Saint-Eugène. On l’érige canoniquement le 15 août. 

À la fin du XXe siècle, la baisse de la pratique religieuse et la diminution des effectifs du clergé obligent les paroisses à revoir leur gestion. Sur le territoire de Vanier,Notre-Dame-de-Recouvrance et Saint-Eugène fusionnent en 1996 pour former la paroisse de Notre-Dame-de-Vanier.



Louise Côté

texte pour impression