La paroisse de Saint-Thomas-d’Aquin (1950)



Situé aux portes de Québec, le territoire de la future paroisse de Saint-Thomas-d’Aquin est l’un des premiers secteurs touchés par l’urbanisation de l’après-guerre. À peine 120 familles l’habitent lorsque le diocèse de Québec décide d’y créer une nouvelle division religieuse. Face au développement accéléré des villes, l’Église désire encadrer davantage les fidèles en multipliant ses institutions et en affirmant sa présence dans l’espace (Courville,2001, 47). L’ouverture de nouvelles paroisses s’inscrit dans cette nouvelle stratégie. 

Détachée de la paroisse Notre-Dame-de-Foy, Saint-Thomas-d’Aquin est érigée canoniquement le 25 mars1950. Son nom rappelle la présence, au sud-ouest du territoire, de l’Université Laval, où la doctrine de saint Thomas d’Aquin est enseignée (Lessard, 2001, 302).Sur le chemin Sainte-Foy, la chapelle de l’Institut Saint-Jean-Bosco des Frères des écoles chrétiennes sert de premier lieu de culte. La construction de l‘église paroissiale commence en 1954.



Louise Côté

texte pour impression