La paroisse de Saint-Yves (1953)



Aux limites de Sainte-Foy et de Sillery, une nouvelle agglomération se dessine dès la fin des années 1940. Trois secteurs se développent parallèlement : ceux « des Vétérans », du parc Falaise et de la Coopérative d’habitation des employés civils. À partir de 1951, des prêtres de Saint-Charles-Garnier viennent célébrer la messe dans l’école Marie-Victorin. Bientôt, on réclame une paroisse à « Saint-Charles-Garnier Ouest » (Dion-McKinnon, 1987,169). Un syndic recueille même l’argent nécessaire à l’édification d’une église. 

La paroisse de Saint-Yves est fondée le 18 avril 1953. Son territoire est détaché des paroisses de Notre-Dame-de-Foy, Saint-Colomb (Saint-Michel) et Saint-Charles-Garnier. La nouvelle division religieuse s’étend d’est en ouest, de l’avenue des Gouverneurs à la rue Green. Elle comprend la majeure partie des terres situées au sud du boulevard Laurier en plus du nouveau centre commercial Place Sainte-Foy, inauguré en 1957. 

À l’angle des rues Triquet et Alexander, une première église de bois est construite en une semaine par l’entrepreneur Onésime Chalifour (Lessard, 2001, 302).Elle s’élève sur un terrain réservé à cette fin dans le secteur« des Vétérans ». Ce territoire avait été acquis par le gouvernement fédéral pour le bénéfice des anciens combattants de la Deuxième Guerre mondiale. Mais l’église ne peut répondre longtemps aux besoins croissants de la paroisse. Dès 1956, on met sur pied une « société d’aide à l’église ». Elle doit amasser l’argent nécessaire « pour construire [une] église digne de sa population »(L’Appel,1998, S10). La construction du nouveau temple est entreprise au début des années 1960. 

Dans les dernières décennies du XXe siècle, avec la diminution significative du nombre de prêtres et la baisse généralisée de la pratique religieuse, une réorganisation de l’activité pastorale s’impose. En 1993, les paroisses de Saint-Yves et de Saint-Louis-de-France, celle-ci fondée en 1956, s’associent pour alléger la tâche de leurs prêtres. La fusion des deux paroisses est prévue dans un avenir rapproché.



Louise Côté

texte pour impression